Découvrir le trading de crypto-monnaies

Israël est prêt à taxer les ICO

683 0
Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Les Initial Coin Offerings ont été en expansion ces dernières années. Ils ont déplacé des milliards de dollars. Les entreprises adoptent cette nouvelle méthode de collecte de fonds.

Israël a été une plaque tournante importante pour les start-ups et autres entreprises de haute technologie. En effet, Israël a été surnommé plusieurs fois «nation start-up». Il semble que maintenant il va réguler le marché en le taxant.

Israël imposera les ICO

Le gouvernement israélien cherche des moyens de taxer les ICO. L’information a été révélée par une déclaration publiée par les autorités locales. Les organisateurs et les investisseurs seront taxés. Une fois de plus, les États et la politique ont trouvé une nouvelle façon d’imposer des sanctions à des projets prospères et prometteurs.

Le directeur de l’Autorité fiscale israélienne, Moshe Ashe, a expliqué qu’en taxant les ICO, le gouvernement cherche la transparence dans le système.

L’administration fiscale surveille les développements technologiques et s’efforce de fournir une réponse concernant les implications fiscales des transactions en monnaie virtuelle et l’émission de jetons numériques, augmentant ainsi la certitude et la transparence fiscale de ceux qui opèrent sur le terrain.

Les détenteurs de jetons d’ICO seront imposés lorsqu’ils vendront leurs ICO. Ces projets qui s’élèvent à 15 millions d’Israeli new shekels (SIN) (environ 4,5 millions de dollars) devront se conformer aux règles de comptabilité en vigueur. De cette façon, les organisateurs d’ICO resteront transparents et dignes de confiance.

Pas le premier règlement en Israël

Ce n’est pas la première fois qu’Israël décide d’imposer des réglementations et des taxes sur les crypto-monnaies. Dans le passé, l’autorité fiscale a déclaré le Bitcoin comme un actif imposable. Cela signifie que ces personnes qui investissent dans le Bitcoin ou d’autres crypto-monnaies doivent payer 25 pour cent des gains. En plus de cela, les Exchanges de crypto-monnaies factureront à leurs clients 15 pour cent de TVA.

« Une personne dont le revenu issu de la vente de jeton atteint un niveau d’entreprise, sera classée comme un revenu d’entreprise, et sera soumise à des taux d’imposition en vertu des articles 121 ou 126. »

Ces mesures vont à l’encontre de certaines personnalités importantes en Israël. C’est le cas de Shmuel Hauser, professeur d’administration des affaires à l’université Ben Gourion du Néguev. Il a dit qu’il croit que les ICO et les crypto-monnaies doivent recevoir une réponse réglementaire favorable. Cela permettrait aux investisseurs importants de développer un centre financier international pour les ICO.

Il est important de se rappeler que le Japon a reçu une augmentation économique de 0,3% de son PIB après que les investisseurs aient dépensé les bénéfices gagnés en investissant dans des crypto-monnaies.

Traduit librement depuis coinstaker.com

Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire