Découvrir le trading de crypto-monnaies

Le Japon annonce que la taxe sur les crypto-monnaies sera entre 15 et 55% (et ça fait mal)

1.31K 1
Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Au Japon, les investisseurs de crypto-monnaies seront taxés entre 15 et 55% de leurs profits cette année. L’Agence nationale des impôts du Japon a classé ces bénéfices en «recettes accessoires» le 1er décembre 2017.

L’Agence nationale des impôts au Japon a finalement rattrapée les traders de crypto-monnaies à l’intérieur de ses frontières, faisant craindre que leurs bénéfices puissent être imposés jusqu’à 50%. Tout bénéfice réalisé à partir de crypto-monnaies est maintenant classé comme «revenu divers», ce qui comprend les gains provenant de la vente, de la négociation, de l’achat de biens avec des crypto-monnaies, du mining et des fourches de réseau.

La décision a été annoncée le 1er Décembre 2017, avec un document qui expose la position de l’agence envers la négociation des crypto-monnaie. Le document stipulait que les lois s’appliqueraient aux mineurs de monnaie virtuelle et à ceux qui font du commerce entre actifs virtuels. Même les jetons de chaîne divisée seront taxés, comme les fourches qui ont conduit à la création de Bitcoin Gold et Ethereum Classic.

Le document précisait également qu’il n’était pas nécessaire de déclarer les gains en monnaie numérique «pour ceux qui ont un revenu de 200 000 ¥ (1 838 $) ou moins en vendant de la monnaie virtuelle, à condition qu’il n’y ait pas d’autre revenu. Ils devront déclarer leurs bénéfices dû entre le 16 février et le 15 mars.

Les taxes sur les crypto-monnaies sont sensiblement plus élevées que les stocks ou l’achat de titres étrangers. Ces actifs sont taxés à 20%, tandis que les crypto-monnaies sont taxées entre 15 et 55%. La tranche d’imposition supérieure s’applique aux personnes qui gagnent 40 millions de yens (360 000 $) ou plus par année.

L’agence fiscale japonaise crée une base de données axée sur les investisseurs de crypto-monnaies, avec une surveillance étroite de la négociation de crypto-monnaie. La décision du gouvernement japonais pourrait être une source importante de revenus, le prix des crypto-monnaies ayant explosé au cours des 12 derniers mois portant la capitalisation boursière totale du secteur à environ 437,2 milliards de dollars contre 18,2 milliards de dollars en février 2017.

Librement traduit de BTC Manager
Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

One Comment

Laisser un commentaire