Découvrir le trading de crypto-monnaies

Au revoir Bitcoin Cash ? Microsoft : la scalabilité on-chain «dégrade la décentralisation»

1.46K 4
Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Microsoft a conclu que les solutions dites de «seconde couche» sont nécessaires pour que le Bitcoin puisse s’améliorer et «collabore» sur la technologie.

La solution on-chain ne réussi pas à combler les besoins

Dans un article de blog, Alex Simons, directeur de la gestion des programmes de la division Identité de Microsoft, a déclaré que les solutions de scalabilité de seconde couche, qui impliquent principalement le réseau Lightning, sont supérieures à la scalabilité on-chain.

Simons écrit:

Certaines communautés blockchain ont augmenté la capacité de transaction on-chain (par exemple, l’augmentation de la taille des blocs), cette approche dégrade généralement l’état décentralisé du réseau et ne peut atteindre les millions de transactions par seconde que le système générerait à l’échelle mondiale.

Pour surmonter ces obstacles techniques, nous collaborons sur des protocoles décentralisés de seconde couche pour atteindre une échelle globale, tout en préservant les attributs d’un système DID (identité décentralisée) de classe mondiale.

Le poste marque ce qui est probablement la promesse la plus directe de Microsoft sur l’avenir des blockchains publiques, y compris Bitcoin.

La description des options de scalabilité on-chain par le géant informatique  comme étant une «décentralisation dégradante», le place en opposition aux hardforks du Bitcoin, offrant des blocs de plus grande taille, et en particulier Bitcoin Cash.

Le Fork a longtemps attiré les critiques de certains des premiers partisans du Bitcoin, l’informaticien Nick Szabo appelant le réseau « marionnettes centralisées » l’année dernière.

Le Lightning Network a plus de noeuds que Bitcoin Cash

« Nous sommes humbles et enthousiastes à l’idée de relever un tel défi, mais nous savons aussi que cela ne peut être accompli seul », poursuit Simons.

« Nous comptons sur le soutien et l’apport de nos partenaires de l’alliance, des membres de la Decentralized Identity Foundation, et de l’écosystème diversifié de Microsoft en concepteurs, décideurs, partenaires commerciaux, constructeurs de matériel et de logiciels. »

Le Lightning Network a déjà fait des progrès considérables cette année, en lançant sa première version mainnet et en grandissant rapidement pour intégrer près de 2000 nœuds au 13 février, soit plus que le réseau Bitcoin Cash.

La technologie de seconde couche hautement anticipée permettrait aux transactions Bitcoin de coûter des fractions de centimes et être instantané.

Traduit librement depuis bitcoinist.com

Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

4 Comments

Laisser un commentaire