Découvrir le trading de crypto-monnaies

Crypto Jobs ? Où nous allons nous n’aurons plus besoin d’emplois.

989 0
Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Cet article a été écrit par Kade Morton qui est consultant en sécurité et passionné de logiciels libres. Dans son temps libre, lorsqu’il ne fait pas de bénévolat pour Mozilla, il travaille sur son propre logiciel libre et décentralisé, Aletheia. Suivez le sur twitter : @cypath

time is flying.JPG

Dans un récent éditorial de CoinDesk, Sandro Ro exhorte la communauté de la blockchain à « construire et agir selon une nouvelle culture dans laquelle nos entreprises se préoccupent profondément des problèmes de leurs employés et de la société et agissent en conséquence ».

Rendre le travail plus gratifiant pour les employés est sans doute un objectif noble, mais je crois qu’il est voué à l’échec. De plus, en particulier dans le domaine de la blockchain, il passe à côté de l’essentiel des innovations de cette technologie.

Un regard critique sur l’emploi

Selon l’oracle de l’époque, Wikipédia, « l’esclavage représente tout système dans lequel les principes du droit de la propriété sont appliqués aux personnes, permettant à certains individus de posséder, d’acheter et de vendre d’autres individus ». Un esclave est incapable de se retirer unilatéralement d’un tel arrangement et travaille sans rémunération (à part le gîte et le couvert).

Dans la forme moderne de l’emploi, les contrats de travail stipulent ce que nous devons et ne devons pas faire. C’est très proche de la propriété. Beaucoup de gens sont incapables de se retirer unilatéralement d’un tel arrangement parce que le travail est souvent difficile à trouver.

Bien sûr, les gens peuvent arrêter de travailler. Mais démissionner sans avoir un autre emploi peut littéralement vous détruire. Nous avons besoin d’argent pour survivre. Nous vivons dans un monde où les ressources sont suffisantes pour circuler, mais nous avons besoin d’un moyen de les distribuer, car nous n’avons pas confiance les uns dans les autres. Ainsi, l’humanité a inventé l’argent, des unités de valeur accordées pour le travail effectué qui peuvent être échangés contre des ressources.

L’argent, de ce point de vue, est effectivement un grand livre de compte. C’est incroyablement inégal, mais c’est quand même un enregistrement de transactions.

Mais beaucoup diront que l’argent est une forme de rémunération, donc le travail n’est pas de l’esclavage. Toutefois, examinez la situation dans laquelle se trouvent beaucoup de gens. Les gens travaillent pour s’alimenter, pour se loger et pour payer les soins de santé. Mais l’accession à la propriété, une alimentation saine et des soins médicaux appropriés restent inaccessibles à beaucoup.

Qu’obtenons-nous en échange du travail? Pas beaucoup, on dirait. L’emploi est donc essentiellement de l’esclavage. Il ne s’agit pas de minimiser les atrocités historiques. On appellera donc cette forme d’esclavage l’esclavage salarial pour le différencier de l’esclavage véritable.

Quand les gens disent que nous devrions améliorer le travail des employés, ils disent que nous devrions rendre l’esclavage salarial plus acceptable pour les esclaves salariés.

Les forces contre l’amélioration des conditions

L’esclavage salarial est aussi, de par sa nature même, antagoniste à l’amélioration des choses pour les esclaves salariés. Les salaires sont les plus grands frais généraux que la plupart des entreprises ont et le but des affaires est de faire le plus d’argent possible avec les plus petits frais généraux possible.

Les entreprises se battent activement contre la hausse des salaires et, à un moment donné, en tant qu’employeur, vous allez examiner votre déclaration de profit ou de perte et dire :  » Les employés devront vivre avec cette situation, je ne peux plus réduire mes marges bénéficiaires. »

L’arbre qui cache la forêt

Mais il n’y a aucune fatalité dans cette situation.

L’humanité est capable de merveilles. Nous avons des usines entières dotées presque exclusivement de robots. Nous commençons à créer des intelligences artificielles qui peuvent surpasser dans certains domaines l’intelligence humaine. Nous avons inventé l’impression 3D.

Au fur et à mesure que le temps passe, la nécessité d’avoir un être humain pour faire un travail particulier diminue, et avec elle notre besoin de travailler.

Mais ce qui ne diminue pas, c’est notre besoin de nourriture, de logement et de soins de santé. Et nous avons toujours le problème fondamental de la confiance. On ne se fait pas confiance pour échanger.

Imaginez si nous avions un grand livre de comptes immuable décentralisé, qui permettrait aux gens d’échanger des choses et de la valeur parce qu’ils peuvent vérifier toutes les transactions eux-mêmes et établir un consensus. Par ce biais, nous pourrons certainement construire un système dans lequel les gens auraient confiance pour distribuer les ressources de façon égale.

Oh attendez.

Nous avons un tel registre. Cela s’appelle une blockchain.

La première application de la blockchain est une devise (le Bitcoin). Dire que les entrepreneurs de la blockchain doivent améliorer l’emploi des salariés n’est qu’une étape partielle sur une longue route, car le chemin que nous suivons peut rendre l’argent inutile si nous allons jusqu’au bout.

Merveilles

L’ONU essaie déjà de distribuer l’aide internationale en utilisant une blockchain. Qu’est-ce qui nous empêche alors de créer un revenu universel de base ? Un manque de volonté politique?

Le manque de volonté politique a-t-il empêché l’invention du bitcoin?

Oui, les entrepreneurs de la blockchain devraient essayer d’améliorer l’emploi des salariés. Mais se limiter à cela, ce serait comme entrer dans une caverne avec une bougie et ne reconnaître que ce qu’on peut voir à la lueur des bougies.

Tous ceux qui travaillent dans le domaine de la blockchain devraient se rendre compte de la nature transformatrice de cette technologie. Nous avons la capacité de créer des merveilles, beaucoup plus que de nouvelles entreprises qui créent de la valeur pour les actionnaires.

Quand votre temps dans ce monde sera écoulé, quelle trace voudrez vous laisser de votre passage ? Quelle merveille aurez-vous participé à créer ?

librement traduit de www.coindesk.com

lien vers l’article original : https://www.coindesk.com/blockchain-jobs-going-wont-need-employment/

 

Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire