Découvrir le trading de crypto-monnaies

Des « ex-googlers » forment une communauté sur la technologie de la Blockchain

811 0
Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Google et la blockchain n’ont pas été exactement les meilleurs amis. Alors que la société mère de Google, Alphabet, a émergé comme l’un des plus grands investisseurs institutionnels dans les startups blockchain, Google et YouTube ont réprimé les publicités cryptographiques, et c’est pour cela que la plupart d’entre nous les jugeons. Cependant, avec la décollage de la blockchain, certains esprits émminent de Google ont quitté le géant technologique de Mountain View pour fonder des startups de la blockchain. Et ils ont fait un pas de plus en formant une communauté blockchain, l’alliance xgoogler Blockchain.

AVANCER DES AMBITIONS DANS L’ESPACE BLOCKCHAIN
La GBA a été fondée par trois ex-Googleurs qui ont connu un grand succès dans le monde de la blockchain. Le premier est le fondateur de Gifto, Andy Tian. Gifto est un protocole de don universel décentralisé avec plus de 20 millions d’utilisateurs. Il gère plus de 25 millions de cadeaux virtuels par mois, et il est développé sur la blockchain Ethereum. Tian est un informaticien formé au MIT qui a occupé le poste de directeur du développement du partenariat stratégique chez Google et a été le fer de lance de l’utilisation du système d’exploitation Android en Chine. Il était également le directeur général de Zynga.

Hitters Xu, le fondateur de Nebulas, est un autre co-fondateur de GBA. Nebulas est une blockchain publique de nouvelle génération qui a été vanté par beaucoup dans la communauté de blockchain comme le « Google pour la technologie de blockchain. » Xu faisait partie de l’équipe de Search & Anti-Fraud de Google. Il a depuis été activement impliqué dans la communauté blockchain en Chine et est le fondateur de la toute première communauté blockchain en Chine, BitsClub.

Le troisième fondateur de GBA est Daniel Wang, ancien responsable technique de Google. Wang a occupé de nombreux postes depuis lors, notamment celui de CEO de Coinport Exchange, de Senior Director & Blockchain Researcher chez Zhongan Technology et de Senior Engineering Director chez JD.com. Il est actuellement le fondateur et PDG de Loopring, un fournisseur de solutions d’échange décentralisé.

GBA a pour but de rassembler les Googlers et les ex-Googlers qui s’intéressent à la technologie blockchain afin qu’ils puissent s’entraider pour faire avancer leurs ambitions. Avec un besoin croissant de talents dans le domaine de la blockchain, GBA sera une communauté critique, car elle réunira certains des esprits les plus pointus de la technologie avec des années d’expérience de travail pour Google.

Pour rejoindre la communauté, il faut remplir un formulaire avec des détails tels que le nom, le courriel et le lieu. Le formulaire exige également que l’on précise ce qu’il a l’intention de faire en ce qui concerne la technologie blockchain, et comment le GBA peut le mieux l’aider à faire progresser ses ambitions dans l’espace blockchain.

UN DRAIN DE CERVEAU DE BLOCKCHAIN?
La chaîne de blocs a continué à attirer certains des esprits les plus vifs de Wall Street et de la Silicon Valley, qui reconnaissent le potentiel révolutionnaire de cette technologie. La fièvre s’est même répandue dans les meilleures écoles de commerce, les étudiants de Harvard, de Stanford et de Wharton rejetant de plus en plus les emplois traditionnels et choisissant de rejoindre les startups de blockchain. C’est une victoire énorme pour la communauté et cela montre à quel point nous sommes dans une époque où de nombreuses entreprises l’ont discrédité et combattu. Le mouvement des esprits éminent de notre génération vers les start-ups de la blockchain s’est accompagné d’un mouvement de ressources encore plus important, certaines des plus grandes entreprises investissant massivement dans les start-ups de la blockchain. L’un des principaux investisseurs institutionnels dans les startups de blockchain est Alphabet, ayant investi dans LedgerX, Veem et Storj, entre autres.

Traduit librement depuis themerkle.com

Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire