Découvrir le trading de crypto-monnaies

Mastercard se tourne vers la Blockchain pour lutter contre les fausses identités

980 0
Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Un dépôt de brevet récemment publié par Mastercard suggère que le géant des paiements envisage la blockchain comme un moyen de protéger les données d’identité.

Dans une application publiée par l’USPTO (US Patent and Trademark Office) jeudi dernier, Mastercard décrit un système dans lequel une blockchain semi-privée ou privée serait utilisée pour recevoir et stocker des données d’identité, dont les pièces pourraient inclure un « nom, une adresse de rue, numéro d’identification fiscale « et plus.

La société déclare dans le dépôt, qui a été initialement présenté en Septembre 2017, que la technologie pourrait l’aider à bloquer l’utilisation de fausses données d’identité dans ses systèmes.

Mastercard écrit:

« L’utilisation d’une blockchain pour le stockage des données d’identité et de justificatifs d’identité peut permettre un stockage immuable de ces données pouvant fournir une vérification précise de celles-ci et empêcher la fabrication de telles données. »

Le dépôt explique que le système générerait un «fichier de données» pour chaque entité, lequel serait associé à une clé publique et à une « juridiction géographique ». Ces entités seraient « subordonnées », tandis qu’une entité « supérieure » imposerait une signature numérique sur leurs fichiers de données. Un « module de hachage du serveur de traitement » générerait ensuite une « valeur d’identité » pour chaque entité et créerait un bloc avec un horodatage et un enregistrement du bloc le plus récent ajouté à la chaîne de blocs.

Contrairement à une blockchain publique, le réseau proposé par Mastercard permettrait seulement à certains nœuds de soumettre des données. Ces nœuds autorisés agiraient pour « empêcher l’ajout de données susceptibles de compromettre l’exactitude des données qui y sont stockées », selon l’application.

Plus simplement, les nœuds approuvés par Mastercard sont les seuls à pouvoir mettre à jour les informations d’identité dans le système. Et selon Mastercard, le système proposé pourrait éventuellement remplacer d’autres moyens de prouver l’identité qui peuvent être susceptibles de fabrication et d’inexactitudes.

Comme la compagnie le note:

« Dans de tels cas, il peut être difficile pour une entité de réfuter une fausse identité, conduisant à une interaction avec un individu ou une entité non authentique, ce qui nécessite une solution technique pour le stockage immuable des données d’identité et d’identification. cela peut empêcher la fabrication et les inexactitudes. « 

Mastercard a soumis plusieurs demandes de brevet liées à la chaîne de blocs à ce jour. Un dépôt envisageait une infrastructure qui pourrait faciliter les services de remboursement pour les utilisateurs de crypto-monnaie. Un autre dépôt décrit une base de données basée sur blockchain qui pourrait traiter instantanément les paiements, réduisant ainsi considérablement les délais de règlement des transactions..

La société de technologie de paiement a annoncé la semaine dernière qu’elle engageait 175 nouveaux développeurs en technologie, y compris des spécialistes de la blockchain, pour travailler dans un bureau en Irlande.

Traduit librement depuis Coindesk.com

Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire