Découvrir le trading de crypto-monnaies

Nouvelle étape pour les contrats intelligents utilisant la Sidechain

237 0
Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Les premiers contrats intelligents de Bitcoin utilisant la Sidechain ont franchi une nouvelle étape.

Ayant été révélée Lundi lors de la conférence du Consensus 2018 de CoinDesk, RSK, la start-up qui a construit la technologie tant attendue, présentée comme un moyen d’amener des contrats intelligents, comme à l’Ethereum, à la plus grande crypto-monnaie du monde , publie de nouveaux détails concernant le nombre d’utilisateurs de Bitcoin qui dédie du pouvoir de calcul afin de soutenir l’idée expérimentale.

Lancé pour la première fois en janvier dernier, la Sidechain couplée au Bitcoin a été limitée en ce sens qu’elle n’est pas liée au Bitcoin de manière «sans faille» comme l’ont promis les avocats depuis si longtemps. Au contraire, toute personne qui veut déplacer ses Bitcoin en utilisant la chaîne latérale a besoin de l’approbation d’un groupe de «tierces parties» de la fédération.

Pourtant, le soutien des mineurs, co-fondateur de RSK Labs, Gabriel Kurman, est plutôt percutant car il montre le soutien à un concept annoncé comme un moyen d’étendre les fonctionnalités du Bitcoin.

Il dit à CoinDesk:

« C’est une annonce majeure pour le Bitcoin dans son ensemble: ces 10% proviennent de 80% de la puissance totale du pool minier. »

Et, bien qu’il y ait une petite fraction de l’ensemble du réseau qui sécurise actuellement la Sidechain, environ 80% des mineurs ont déjà engagé leur soutien à l’avenir.

« Le pourcentage de puissance de hachage devrait augmenter de manière significative au cours des prochains mois », a ajouté M. Kurman.

Après tout, cela a du sens parce que la Sidechain est conçue pour être «merged-mined» – un processus qui permet aux mineurs d’obtenir des frais de transaction en fournissant leur puissance de hachage à la chaîne latérale, tout en utilisant le même équipement, l’électricité et la puissance qu’ils utilisent déjà pour miner du Bitcoin.

« RSK bénéficie d’un soutien massif de l’écosystème minier, car il ajoute un nouveau flux de revenus pour eux », a déclaré Kurman.

Non seulement cela, mais RSK a développé la Sidechain pour pouvoir traiter plus de transactions que le Bitcoin ne le peut actuellement.

La Sidechain RSK utilise ce que la société appelle des «Bitcoins intelligents», une version séparée du bitcoin avec la capacité de contrat intelligent, et qui permet une évolutivité améliorée.

« Sur RSK, vous pouvez traiter des Bitcoins intelligents à 100 transactions par seconde », a déclaré M. Kurman, pointant la technologie de « compression » que RSK a mise au point pour réduire la quantité totale de données à stocker dans la Blockchain.

Même avec cette amélioration, cependant, Kurman est rapide à noter que ce n’est pas assez pour apporter cette technologie à la masse, reconnaissant que la Sidechain traite toujours des problèmes d’évolutivité rencontrés par beaucoup de Blockchains d’aujourd’hui. Mais l’équipe travaille dans ce sens.

S’inspirant des développeurs travaillant à la fois sur le Bitcoin et l’Ethereum, qui ont développé des technologies appelées respectivement réseau Lightning et réseau Raiden, RSK a construit une technologie similaire.

Appelé «Lumino», le projet est ce que Kurman décrit comme une «combinaison» de ces deux réseaux, de sorte qu’il peut fonctionner avec la technologie des Sidechains unique de RSK.

Kurman a déclaré qu’il croyait que la finition ne prendrait pas longtemps, disant à CoinDesk:

« Avant la fin de l’année, nous espérons lancer le réseau Lumino, qui permettra 20 000 transactions par seconde. »

La dernière annonce de la RSK aujourd’hui est que deux entreprises rejoignent désormais la « famille RSK », a déclaré Kurman.

Le premier est la Banque interaméricaine de développement, une ONG d’Argentine qui cherche à promouvoir l’inclusion financière à Buenos Aires. L’ONG travaille sur son lancement sur RSK depuis deux ans, bien que Kurman n’ait pas précisé comment exactement les entreprises prévoient d’utiliser le réseau.

La deuxième société basée au-dessus de la RSK est la Fondation BitGive, une organisation caritative de longue date axée sur les Bitcoins, utilisée pour canaliser les dons de Bitcoins aux citoyens népalais affectés par un tremblement de terre dévastateur en 2015, entre autres initiatives.

Parlant de l’intérêt de BitGive à utiliser la Sidechain de RSK, Kurman a déclaré: « C’est un projet qui permet aux donateurs d’avoir de la transparence en utilisant des contrats intelligents. »

Il a ajouté que ces nouveaux partenaires montrent que de plus en plus d’entreprises commencent à voir les avantages du Bitcoin (et au-delà), et en tant que tel, adoptent la technologie.

RSK présentera toutes ces fonctionnalités sur son stand lors de la conférence du Consensus 2018 de CoinDesk à New York cette semaine.

Traduit librement depuis coindesk.com


Le JT de la semaine : Toute l’actu de la crypto sphère

Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire