Découvrir le trading de crypto-monnaies

l’Asie du Sud-Est n’est pas un paradis pour les mineurs chinois

637 0
Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Selon un rapport récent, des mineurs de cryptomonnaies en provenance de Chine ont afflué vers des régions d’Asie du Sud-Est comme le Vietnam, le Myanmar et le Cambodge. Cependant, un mineur chinois relogé au Cambodge dit que les mineurs essayant de trouver refuge dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est rencontrent des difficultés et perdent de l’argent chaque mois à cause des plaintes des habitants et du manque de fiabilité du réseau électrique.

Le minage est plus difficile dans d’autres régions d’Asie du Sud-Est

L’exploitation minière en Chine est toujours autorisée, mais il y a des rumeurs de répression par le gouvernement. À cause de cette spéculation, de nombreuses fermes de minage basées dans le pays ont commencé à déménager. Certaines d’entre elles cherchant encore des tarifs d’électricité chinois moins chers se sont déplacées vers les villes frontalières du Yunnan, mais de nombreux mineurs chinois se sont installés dans d’autres régions d’Asie du Sud-Est comme la Corée du Sud, le Vietnam, le Cambodge et le Myanmar. Les fonctionnaires du gouvernement et les résidents vivant dans ces régions donnent du fil à retordre aux mineurs, selon un mineur expatrié, Zhang Han.

Zhang dit qu’il avait des amis mineurs qui « occupaient » déjà les banlieues du Cambodge et du Myanmar. Il a fait les calculs et trouvé des zones en Asie du Sud-est proposant l’électricité à un plus faible coût que les autres pays du monde. Cependant, le mineur explique qu’il n’est pas très content de son déménagement et déclare : « Je le regrette vraiment. » Au début, Zhang a trouvé que le Cambodge était cher dans certaines zones, mais moins cher dans d’autres régions. « Comparé aux autres mineurs qui choisissent le Vietnam et le Myanmar, l’électricité au Cambodge est légèrement plus chère, mais le pays coûte moins cher pour d’autres dépenses », explique Zhang dans son entretien.

Il en coûte presque le même prix au Cambodge que le prix de l’électricité industrielle en Chine, 1,3 yuan (20 cents) par kWh, mais vous pouvez profiter du vol d’électricité avec l’aide de certains initiés.

Le coût du matériel et l’entretien sont plus coûteux à l’étranger pour les mineurs chinois relocalisés

Le coût du matériel et la maintenance des opérations sont ce qui a donné à son exploitation minière des maux de tête, explique Zhang. « La maintenance et les accessoires sont de très gros problèmes, et on peut aussi dire que le coût des fournitures est très élevé », précise Zhang. « Mais la maintenance du matériel est un défi, cela vous coûte une somme importante — au moins 3 fois plus élevée que le coût en Chine, surtout lors des journées chaudes de mars. Acheter des pièces ici est vraiment un gros casse-tête, nous n’avons pas d’autre choix que de les acheter en Chine, ce qui prend des jours ou même des semaines pour les faire arriver ici. »

Parfois, nous nous tournons vers les mineurs locaux pour obtenir de l’aide, mais ils saisissent l’opportunité de demander un prix injustement élevé pour un minuscule coup de main.

Les mineurs chinois sont également confrontés à des concurrents et des résidents locaux hostiles qui pourraient signaler un vol d’électricité

Zhang a également réalisé que le Cambodge souffrait d’importantes pannes d’électricité. En effet, il arrive qu’il n’y ait pas d’électricité pendant une journée entière ou même plus longtemps. Afin d’atténuer le problème, si un mineur arrive à avoir une connexion avec une compagnie d’électricité « initiée », ils peuvent voler l’énergie d’un lampadaire à proximité. Cependant, les résidents locaux peuvent signaler cette méthode aux autorités, et Zhang dit que les résidents ne sont pas très amicaux envers les mineurs chinois en ce moment. De plus, les mineurs locaux et les institutions financières soutenues par les pays occidentaux ne sont pas non plus satisfaits du déplacement des mineurs chinois dans ces pays.

« En dehors des résidents locaux et des mineurs, les institutions financées par les pays occidentaux nous sont aussi hostiles —Ils essaient tous de nous faire partir d’ici — et je réfléchis à cela », conclut Zhang.


Pour monter votre RIG de minage par GPU, vous pouvez suivre nos tutoriels et me poser vos questions par mail à l’adresse suivante : mining@crypto-analyse.org. Je réponds à tout le monde aussi précisément que possible, il faut juste parfois être patient, car je traite les messages par ordre d’arrivée.

Pour être tenu informé des news et autres sujets concernant le mining, vous pouvez nous rejoindre sur Telegram :

Sources: sohu.com

Partager cet article...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire